Les pinceaux de maquillage incontournables pour un teint parfait

Après un premier chapitre dédié à mes pinceaux de fond de teint préférés, voici la deuxième partie de mon petit guide des pinceaux indispensables : le pinceau correcteur et le pinceau de poudre…

Le pinceau maquillage sous-estimé : le pinceau correcteur

Même si vous préférez appliquer votre fond de teint à la main ou au Beauty Blender, pour le teint zéro défaut un pinceau correcteur et anticernes est un incontournable.

Je préfère une forme ronde au bout pointu (forme crayon, en fait) qui facilite le maquillage des endroits difficile d’accès, comme le contour du nez et le coin intérieur de l’œil. La pointe sert aussi à retoucher les imperfections avec précision.

Les poils doivent être particulièrement fins et doux afin de ne pas irriter la peau très délicate du contour de l’œil. Les fibres synthétiques se prêtent bien à travailler les matières liquides ou crémeuses des anticernes, parce qu’elles absorbent moins de produit.

Mes favoris : le no. 170 de Makeup Forever et no. 219 de MAC (qui est supposé d’être un pinceau pour les yeux, mais qui marche très bien pour les corrections).

Le pinceau de poudre

Quand on parle pinceau de poudre, on doit aussi parler de technique d’application. Pendant mes cours de maquillage, je vois souvent qu’il y a beaucoup de fausses idées sur l’application de poudre.

Quelle est la bonne technique pour poudrer ?

Poudrer ne veut pas forcément dire créer un «look poudré ». Si votre poudre est très fine et transparente, elle peut vous apporter une voile matifiante et lissante, à peine perceptible. Pourvu qu’elle est travaillée en toute petite dose avec la bonne technique qui consiste en l’appuyant en petites touches légères là, où il en faut, plutôt qu’en saupoudrant comme s’il neigeait, tout votre visage et votre environnement. Cette approche assure que votre fond de teint, anticernes, et retouches au correcteur, restent en place, même les textures les plus légères. Des longs mouvements de « brossage «  sont à éviter, qui risquent d’abîmer tout votre beau travail de base. Mieux sont des touches précises en glissant sur la peau presque sans la toucher.

Le conseil qu’on entend souvent, de passer du haut vers le bas, et du milieu du visage vers les cotés, n’est pas faux. En revanche, si votre poudre reste visiblement collée dans les poils très fins du visage quand vous l’appliquez du bas vers le haut, vous utilisez le mauvais produit. Restez connectés, je prépare un article sur les meilleurs poudres.

Des conseils et des astuces de pro ?

Abonnez-vous à ma newsletter, et vous recevrez mes meilleurs astuces et des offres exclusives !

Merci, votre inscription est confirmée !